L’affaire avait fait grand bruit et avait plac Electronic Arts dans le collimateur des joueurs et des associations de consommateurs. L’affaire des loot boxes de Star Wars Battlefront 2 a marqu l’diteur qui continue de chercher la rdemption.


voir aussi : Star Wars Battlefront 4 : Des concepts mergent


Aprs Jade Raymond il y a peu, c’est le tout rcemment nomm Chief Designer Officer, Patrick Sderlund, qui s’est exprim au sujet des micro-transactions et du modle pay-to-win qui ont corn le lancement de Battlefront 2 en rpondant aux questions de The Verge.

La prise de conscience semble avoir t la mesure du bruit mdiatique. Dclarant penser que les joueurs ne voient pas la compagnie de la mme faon que ceux qui la dirigent, le sudois dit que la chose est prendre trs au srieux.

Je vous mentirais si je vous disais que ce qui s’est pass avec Battlefront et tout ce qui est arriv par la suite avec les loot boxes n’a pas eu d’effet sur EA en tant que compagnie et sur nous en tant que managers.

Et l’avenir ?

Nous avons engag des mesures pour analyser et comprendre les mcaniques entourant la montisation, les loot boxes et d’autres choses dans nos jeux avant leur commercialisation.

Pour les jeux venir, pour Battlefield ou pour Anthem, les joueurs ont t trs clairs : nous ne pouvons pas nous permettre de refaire les mmes erreurs. Et nous ne les reproduirons pas.

 

Star Wars Battlefront II, disponible sur PS4; Xbox One et PC, va rintroduire les micro-transactions ce mercredi 18 avril, mais cela ne concernera que des lments cosmtiques.

A quoi faut-il s’attendre de la part de la socit qui a aussi soutenu A Way Out, permettant de jouer deux en ligne avec un seul exemplaire ? Plus de Ct Obscur difficile dceler ? Mystres.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here