Proposé depuis fin février en accès anticipé sur Xbox One et PC, Deep Rock Galactic est un FPS mettant en avant la collaboration entre les différents membres d’une équipe de nains de l’espace lancés dans des grottes habitées par des créatures extraterrestres, dans le but d’extraire de précieux minéraux.

Deep Rock Galactic(1)

Tout débute dans un poste de commande où les nains mineurs incarnés par les joueurs peuvent sélectionner une mission ou customiser leur personnage précédemment choisi. Les expéditions affichées sur la carte de la planète Hoxxes changent toutes les heures, ce qui force à régulièrement explorer de nouveaux horizons. Une fois le choix effectué, l’équipe embarque dans un module qui dépose les joueurs à l’entrée de grottes regorgeant de précieux minéraux à récolter pour le compte d’une corporation faisant son beurre dans l’exploitation minière.

Les quatre nains de l’espace

Se lancer seul dans une partie de Deep Rock Galactic a non seulement peu d’intérêt mais s’apparente également à du suicide. Le jeu repose avant tout sur la collaboration entre les quatre classes disponibles afin de mener à bien l’exploration et récolter les minerais demandés dans chaque mission. Pour progresser, obscurité de l’environnement oblige, il est d’abord essentiel d’illuminer la zone à l’aide des torches fluorescentes dont vous disposez. La lumière dégagée par chacune d’entre elle est limitée et il faudra attendre un petit moment avant de pouvoir en lancer une autre si vous avez utilisé trop vite les 3 torches dont vous disposez. Pour ce rôle, l’Eclaireur sera parfait. Vous avez ensuite le Foreur qui sera plus rapide et efficace pour creuser les parois, L’Artilleur qui se chargera d’éradiquer les hordes d’ennemis qui déferleront sur vous et enfin l’Ingénieur qui participera à la défense de l’équipe grâce au déploiement de structures et tourelles. Chacun dispose de gadgets tels que des tyroliennes, plateformes et autres grappins pour atteindre les endroits moins accessibles.

Deep Rock Galactic(2)

Parfaitement complémentaire, l’équipe ainsi composée sera plus apte à survivre et remplir les missions au sein des grottes générées de façon procédurale. Pour le transport des minerais, vous êtes également accompagné de Molly, une MULE qui, une fois remplie des minerais demandés, peut être renvoyée vers le module. Dès ce processus d’extraction engagé, il ne vous restera alors plus que 5 minutes pour la suivre (elle laisse des balises derrière elle) afin rejoindre la navette, ce qui validera la mission. In fine, cela rapporte des crédits pour l’achat d’éléments de personnalisation (dont la barbe, essentielle à tout bon nain qui se respecte) et de nouvelles armes. Pour l’instant ces éléments sont encore peu nombreux, mais sont néanmoins suffisant pour varier les plaisirs.

Deep Rock Galactic(3)

Détruire en travaillant

Si l’équipe formée communique efficacement et est bien organisée, le jeu sera plaisant à plus d’un titre. L’exploration des grottes se fait de manière totalement libre, tout étant destructible. Il est dès lors possible de creuser son propre réseau de chemins, et, les environnements étant générés de manière procédurale, le sentiment de découverte est sans cesse renouvelé. Attention tout de même à ne pas vous coincer dans un tunnel creusé alors que des créatures vous assaillent. Claustrophobes s’abstenir ! Il n’est en outre pas rare de se perdre, aucune indication ou carte n’étant présente pour vous aider. Néanmoins, vous disposez d’un scanner pour étudier le terrain et de balises pour vous aider à retrouver votre chemin. Car il faut préciser qu’une fois les minerais récoltés en suffisance, il faudra revenir au module sain et sauf pour achever la mission. Pour corser le tout, c’est souvent à ce moment que des hordes d’araignées et d’autres créatures extraterrestres que l’on croirait sorties de Starship Troopers vous attaquent ! Attention : pour riposter vous n’avez qu’une quantité limitée de munitions (il est possible de se ravitailler, mais pour cela il faut trouver en suffisance un minerai spécifique, ce qui n’est pas une mince affaire).

Deep Rock Galactic(4)

Il faudra donc être malin, parfois se cacher, et réagir rapidement pour réanimer ses collègues. On pointera d’ailleurs que la difficulté est sérieusement à revoir car l’on peut passer d’une partie en mode randonnée tranquille où seulement quelques bestioles jaillissent à intervalles éloignées à des missions qui ressemblent à un véritable enfer où des dizaines d’ennemis vous tombent dessus. A ce niveau, des ajustements seront donc plus que bienvenus, tout comme l’apport de nouvelles créatures pour quelque peu étoffer un bestiaire pour l’instant un peu limité. Cela sera probablement rectifié puisque l’équipe de Ghost Ship, qui développe le jeu, se donne encore un à deux ans pour fignoler leur titre en tenant compte des remarques des joueurs. Jusqu’ici, Deep Rock Galactic est en tous cas déjà une belle ébauche de FPS coopératif.

Les + :

– Une exploration totalement libre
– Les grottes générées de manière procédurale
– Les environnements 100% destructibles
– Un gameplay pensé pour la collaboration
– Un sentiment d’enfermement prégnant

Les – :

– Une difficulté mal équilibrée
– Un bestiaire redondant
– Quelques problèmes de collision

Conclusion

S’il a besoin de quelques ajustements (surtout côté difficulté) et d’un contenu plus étoffé, Deep Rock Galactic s’annonce néanmoins déjà comme un FPS coopératif solide, misant sur la complémentarité entre les classes proposées. Particulièrement fun à quatre, il est par contre à déconseiller aux joueurs solitaires qui risquent d’accumuler les game over. Taillé pour le multijoueur, le jeu devrait encore beaucoup s’améliorer au cours des prochains mois, par le biais de plusieurs mises à jours.

13/20

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone, je suis un cinéphile acharné ainsi qu’un authentique gamer, amateur de technologies. Trois noms incontournables qui ont forgé ma geekitude grâce à leur génie: John Carpenter, Shigeru Miyamoto et Steve Jobs.
Twitter : @SamuelTub

Articles similaires



Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here